Bienvenue sur Lutin Malin

Visiteurs total : 48483

Membres inscrits : 16

Visiteurs aujourd'hui : 31

Visiteurs en ligne : 1



Non connecté

Déjà membre : S'identifier !

Mot de passe perdu ?

Devenir membre : S'inscrire !

Page d'accueil du site Lutin Malin Flux RSS du site Lutin Malin
L'univers des Voitures à Pédalier

Suivez-nous sur Facebook

Lutin Malin sur Facebook

Et sur Youtube

Lutin Malin sur Youtube

Et sur    Google +

Lutin Malin sur Google +
  • Prochaine course

    • Lieu : Bagneux
    • Date : Dimanche 27 Août 2017
    • Horaire : 14:30
  • Dernier sondage

  • VàP Pinterest


Quelle drôle de vie...


Ce matin n’est pas un matin ordinaire. Depuis une semaine, j’attends dans le noir, je m’ennuie, en espérant qu’on vienne me solliciter, m’entretenir, s’occuper de moi. Aujourd’hui, on a besoin de moi ! Je le sais, car c’est un grand jour, comme c’est le cas lors de nombreux week-end !

A 7h45, enfin, je vois la lumière. Je me réveille facilement car j’attendais ce moment depuis si longtemps que j’ai eu largement le temps de me reposer. Je porte encore quelques séquelles de ma dernière « prouesse », mais je suis en forme. Je sais qu’on va me malmener, me porter responsable en cas d’échec, et même pas me remercier en cas de victoire. La vie n’est pas toujours rose pour moi !

De 8h45 à 9h45, je pars pour une « virée ». Ca accélère, ça freine, tourne à gauche, à droite, encore à gauche… 1h de secousses ! Je commence à avoir la nausée, il était temps que ça s’arrête. Je ne pourrai plus rien avaler de la journée… remarque… Je ne sais pas ce que veut dire « manger » !

Je me promène de quelques mètres dans la rue, j’ai déjà vu cet endroit une fois, ça reste vague ; ça fait 3 ans que je n’y étais pas revenu. Vivement 13h30 ! Je sais qu’on aura besoin de moi, que je devrai faire mes preuves. J’ai hâte !

Mais là… 1ère crainte. On se penche sur moi, on m’ausculte, comme si quelque chose de grave semblait se passer. Mais on ne me dit rien ! C’est encore plus terrifiant ! Pourtant je me sens bien. Avec le recul je suppose qu’il s’agissait surement d’un simple « contrôle de routine », car personne ne semble s’affoler de mon sort. Je reste bien sagement en compagnie de mes collègues du jour. Je les connais si bien, on papote. Mais j’ai honte de mon physique. Une petite chirurgie esthétique ne me ferait pas de mal…

Il est 13h30, entre temps on m’a collé plein de choses sur moi, devant, derrière et sur les côtés… Suis-je si moche que ça pour qu’on me camoufle ? Mais je m’en moque ; car là où j’excelle, c’est maintenant : 1 tour le plus vite possible. C’est violent, éprouvant, mais c’est ma spécialité. Et j’adore tellement voir mon « maître » descendre en tirant la langue de fatigue et en s’exclamant « j’ai mal aux jambes ! ». Pour la course, je suis donc tout fier, devant, en 1ère ligne, prêt à en découdre avec mes 23 autres camarades. On n’a pas tous les mêmes objectifs. Certains préfèrent prendre leur temps, errer dans les rues, faire « pouet-pouet » au public, d’autres, comme moi, roulent tête baissée, sans chercher à plaire… mais tout dans l’efficacité. En fait, je me dis qu’on pourrait me surnommer le « Ribery des VàP » !

Bref on s’égare là ! Oubliez ça ! Je suis dans le groupe de tête, on me tamponne un peu, alors j’en fais autant. Faut savoir s’imposer dans la vie. Au fur et à mesure des tours, et des minutes, je sens que je surchauffe. On me fait faire des dérapages, je n’aime pas du tout ça ! Et le drame arriva. C’était évident. Je m’en doutais ! J’ai attrapé une « ampoule » à la « jambe » arrière droite, alors je n’ai pas le choix, je ralentis et je m’arrête pour faire un soin rapide. Ça brûle tellement, et j’ai un trou ! Désinfectant et pommade ? Non ! On me change la jambe ! C’est radical. Moins d’une minute après, je suis reparti, à toute allure, je n’ai plus mal du tout. Mais mon pilote, lui, si, il fait moins le malin ! Bien plus tard, le drapeau à damier s’abaisse sur moi. Au final, j’ai encore été secoué dans tous les sens pendant 3h, mais c’est un vrai plaisir. Vivement la prochaine !

Signé la VàP "Les fous du volant".


Le 29/05/2015, par Cesco Membreavatar
Pseudo : Cesco
Grade : 
Webmaster
 Webmaster

Inscrit le : 04/12/2010
Messages postés : 29
Articles publiés : 61
Message perso : Plus on pédale moins fort moins on avance plus vite (Coluche)

Retourner à la liste de tous les articles


Laissez un commentaire sur cet article :


Pseudo :
E-mail :
Commentaire :
Code à copier : CaptchaRecharger l'image



Commentaires laissés par les visiteurs :

avatar
Le 16/08/2017 à 04h10, par ADorpicorric
Others can achieve a bigger harder erection but cannot maintain it during sexual intercourse. Once you discover the very best natural treatments, you can once more have full charge of your sexual pleasures.
avatar
Le 06/06/2015 à 11h32, par Jojo
Je savais pas les médecins si efficace de nos jours pour greffer une jambe si rapidement (rien que pour une ampoule)

Enfin avec une jambe en moins, c'est pas sur que cela vous ralentisse vraiment...

A demain en espérant ne pas être trop loin de vous ( moins de 10tours :lol

Le Pingouin de Mayenne
avatar
Le 29/05/2015 à 18h38, par Cali Membreavatar
Pseudo : Cali
Grade : 
Débutant
 Débutant

Inscrit le : 05/12/2014
Messages postés : 4
Articles publiés : 0
Message perso : Aucun
Quel joli article Cesco! Bravo! Drôle et touchant . Un vrai plaisir. Et même si c'est pas la plus jolie, on l'adore cette VaP, elle a un charme fou et la victoire lui va si bien ^^.
Derniers commentaires d'articles : #1: Others can achieve a bigger harder erection but cannot maintain it during sexual intercourse. ... #2: Petite modification apportée quant au lieu du décès de Philippe. Merci beaucoup à Christian de... #3: Je savais pas les médecins si efficace de nos jours pour greffer une jambe si rapidement (rien que... #4: Quel joli article Cesco! Bravo! Drôle et touchant . Un vrai plaisir. Et même si c'est pas la... #5: Bonne saison les Vapeurs!!!!! respect !! Continuez à faire rêver les grands et les petits par vos...