Bienvenue sur Lutin Malin

Visiteurs total : 51339

Membres inscrits : 16

Visiteurs aujourd'hui : 9

Visiteurs en ligne : 1



Non connecté

Déjà membre : S'identifier !

Mot de passe perdu ?

Devenir membre : S'inscrire !

Page d'accueil du site Lutin Malin Flux RSS du site Lutin Malin
L'univers des Voitures à Pédalier

Suivez-nous sur Facebook

Lutin Malin sur Facebook

Et sur Youtube

Lutin Malin sur Youtube

Et sur    Google +

Lutin Malin sur Google +
  • information Vous êtes ici  
  • Historique  
  • Articles  
  • 9-serieusement-comment-faut-il-faire-pour-gagner
  • Prochaine course

    • Lieu : Chantonnay
    • Date : Dimanche 22 Octobre 2017
    • Horaire : 00:00
  • Dernier sondage

  • VàP Pinterest


Sérieusement, comment faut-il faire pour gagner ?


Tous les ans la saison de voitures à pédalier avance à grands pas et quelques pilotes démoralisent de n'avoir jamais pu gagner la moindre course en vitesse. Le Lutin Malin a trouvé les petites astuces - à défaut d'avoir la solution miracle - qui peuvent contribuer à la réussite. :huh:

D'abord, se précipiter sur les bulletins d'engagement dès la parution du calendrier officiel pour essayer de participer à toutes les courses. Bah oui, c'est bien connu, plus on joue à l'?uromillions et plus la probabilité de gagner augmente. Mais n'allez pas croire que c'est suffisant ! :( A l'?uromillions, il peut y avoir plusieurs gagnants et c'est le fruit du hasard (jusqu'à preuve du contraire !! - sinon dites-le moi !). A l'inverse, en voitures à pédalier, il n'y aura qu'un seul gagnant par classement et ce n'est sûrement pas le hasard. <_<

Pour pouvoir espérer se « frotter » aux bolides les plus rapides, il faut un minimum de condition physique et de santé mais je ne vous apprends rien. Personnellement, nous avons testé en 2006 les bien connues 24 heures de St Etienne de Chigny (37) avec un pilote vraiment malade au point de vouloir abandonner avant même d'avoir commencé, et avec un équipage avec aucun entraînement si ce n'est l'accumulation des courses de la saison et ce n'est vraiment pas ce qui se fait de mieux pour aborder une course dans les meilleures conditions ! :D

Ensuite, il faut une voiture assez légère : jusqu'à 35-36 kilos, à mon avis, ça devrait faire l'affaire. Mais surtout, la voiture doit être bien entretenue, sans quoi le(s) mécano(s) y passerai(en)t la course ! Car en effet, une course gagnée c'est souvent une course sans réparation, à moins d'être vraiment au-dessus du lot.

La réussite passe aussi par une organisation de l'équipage. Selon moi, il faut prévoir un équipage de 3 pilotes et si possible toujours les mêmes pour savoir qui est le pus apte à prendre le départ,...
Et oui, qui aurait cru que les courses de voitures à pédalier étaient aussi stratégiques ?!
Pourquoi 3 pilotes ? 2 c'est un peu juste si on manque d'entraînement, et les relais reviennent vite ; et 4 c'est une coupure peut être un peu trop longue entre chaque passage car les débuts de relais deviennent alors des efforts violents qui font monter le coeur très rapidement (et pour ne plus redescendre ensuite !!). ;)

Passons maintenant aux aspects matériel - pilotage : l'avertisseur sonore, pensez-y ! Parce que si vous voulez gagner, il faudra d'abord vous habituer à doubler et non plus à être doublé ! Donc un petit coup de klaxon à l'avance pour prévenir (mieux vaut prévenir que guérir !), un grand merci lorsque la « VAPE » moins rapide à libéré un passage vallent mieux qu'un « hep hep et toc dans le décor » de nos voisins Italiens. Et si la voiture plus lente gène encore ? Alors tant pis, employons les grands moyens... : appuyer sur les freins et attendre que la voie se libère. Car il vaut mieux perdre 10 secondes qu'une roue. N'est-ce pas ? B) :ph34r:

Enfin, gagner une course, c'est savoir se trouver des partenaires de route. Rester dans les roues d'une voiture est certes plus facile (moins de résistance à l'avancement) mais il faudrait peut être ensuite partager les choses. Et oui, ça doit être donnant-donnant sans quoi ces mêmes partenaires risquent fort de devenir les principaux adversaires, et ça serait normal de leur part ! Pour résumer, à effort identique, plaisir identique. :P

Alors amis pédaleurs, j'espère qu'avec ces seules astuces dont je dispose, vous aurez les moyens de renverser les classements tout comme ils le sont en estétique et combiné... :) :rolleyes:


Le 18/06/2007, par Cesco Membreavatar
Pseudo : Cesco
Grade : 
Webmaster
 Webmaster

Inscrit le : 04/12/2010
Messages postés : 29
Articles publiés : 61
Message perso : Plus on pédale moins fort moins on avance plus vite (Coluche)

Retourner à la liste de tous les articles


Laissez un commentaire sur cet article :


Pseudo :
E-mail :
Commentaire :
Code à copier : CaptchaRecharger l'image



Commentaires laissés par les visiteurs :

Il n'y a pas de commentaire actuellement

Derniers commentaires d'articles : #1: Others can achieve a bigger harder erection but cannot maintain it during sexual intercourse. ... #2: Petite modification apportée quant au lieu du décès de Philippe. Merci beaucoup à Christian de... #3: Je savais pas les médecins si efficace de nos jours pour greffer une jambe si rapidement (rien que... #4: Quel joli article Cesco! Bravo! Drôle et touchant . Un vrai plaisir. Et même si c'est pas la... #5: Bonne saison les Vapeurs!!!!! respect !! Continuez à faire rêver les grands et les petits par vos...